PLUS DE PHOTOS

Les carrés de la spirale
Gomme laque

Installation

2001, 118 carrés de 0,20 m x 0,20 m
mur de 1 200 calques épinglés 22 m x 1,5 m

d
d

b édit photographique : Barbora kaššovicová, kassovicova.barbora@gmail.co

TEXTES

 




Nous avons la certitude que le passé est une part de nous mêmes, une composante si intime et si forte de notre mémoire personnelle et collective qu'une société ou un individu privé de mémoire serait comme mutilé.
Et pourtant nous acceptons cette évidence que la mémoire doit faire une part à l'oubli,
car à se charger de trop de souvenirs,elle pourrait nous empêcher de vivre.
L'archéologue qui se bat pour conserver quelques traces, souvent infimes, d'un monument menacé, l'ethnologue qui recueille les survivances d'un rituel, le linguiste qui s'acharne à trouver les derniers locuteurs d'une langue en voie de disparition en savent tous quelque chose
ils ont éprouvé à des degrés divers le difficile équilibre que chacun d'entre nous recherche entre souvenir et oubli.
Alain Schnapp "Le passé est-il vraiment derrière nous ?"